Traitement des bacs à graisses

Réglementations & problématiques

 

L’installation d’un bac à graisses vidangé tous les mois est généralement obligatoire (en fonction des prescriptions locales) :

  • Pour préserver le réseau et les installations d’assainissement,
  • Pour limiter une atteinte à la santé du personnel d’exploitation,
  • Pour limiter l’impact des effluents sur le milieu naturel.

 

Il joue donc un rôle de filtre notamment en aval des installations dans les métiers de bouche (restauration, boucheries, charcuteries, traiteurs...) ou les industries agro-alimentaires.

Les déchets issus de ces vidanges doivent être collectés et retraités via une filière spécialisée et engagent la responsabilité de son producteur.

 

Les eaux usées collectées dans le bac sont également à l'origine de nombreux dysfonctionnements.

 

Elles sont notamment chargées de :

  • Graisses animales et végétales,
  • Fécules,
  • Matières organiques (résidus alimentaires) et minérales (terre, sable…),
  • Produits chimiques (détergents, désinfectants…)…


Les matières grasses, en figeant, perturbent le "bon" écoulement des effluents et provoquent des bouchons.

 

L’oxydation des matières (grasses et organiques) asphyxie le milieu et les odeurs nauséabondes apparaissent :

  • Odeurs fétides (acides gras volatils),
  • Odeurs d'œuf pourri qui témoignent de l'émission de sulfure d'hydrogène (H2S) par  le développement de bactéries fermentatives.​

 

Le sulfure d'hydrogène (H2S) est un gaz inflammable, très toxique et qui donne dans l'eau un acide corrosif : l'acide sulfurique.

Principe de fonctionnement

Les conséquences

 

Actions curatives coûteuses :

  • Désengorgement et curage chimique, mécanique ou hydraulique des canalisations,
  • Dégâts des eaux,
  • Remplacement des ouvrages dégradés (canalisations, bac...)...

 

Coût des vidanges mensuelles et du retraitement des déchets.

 

Gêne des usagers, du voisinage et altération de l'image de votre entreprise (mauvaises odeurs, véhicules d'intervention imposants)...

 

Amendes en cas de dépassement des seuils de pollution autorisés.

Nos solutions...

 

Notre solution consiste à reproduire le processus naturel de bioremédiation, c'est à dire de dépollution naturelle appliquée aux canalisations at aux bacs à graisses.

 

Au moyen de micro-organismes et d’enzymes rigoureusement sélectionnés, les matières organiques et les graisses sont dégradées, digérées puis transformées en éléments simples (CO2 et eau).

 

La charge de pollution est ainsi considérablement réduite (DCO, DBO, MES et SEH*).

...Vos bénéfices

Audit complet de votre réseau de collecte des eaux usées (inspection caméra...) & de vos installations en aval (bacs à graisses, fosses de relevage...)

Solutions sur mesure de maintenance biologique :

Plus de bouchons ni de débordements et longévité accrue de vos installations

Installation & entretien du matériel
Gestion & remplacement des consommables, mise en œuvre des procédés sans aucune gêne pour votre activité

Suivis & bilans techniques réguliers :

Gestion des matériels et des consommables, bons d'intervention, analyses d'effluents...

Confort et sécurité des usagers :

Plus de mauvaises odeurs

Efficacité garantie

Budget maîtrisé :

Réduction significative de la fréquence des vidanges, plus d'intervention urgente, pas d'amendes... 

Démarche de développement durable :

Procédés naturels et réduction de la charge de pollution

Nos agents technico-commerciaux, ingénieurs et techniciens s'occupent de tout, partout en France.

 

Laissez-nous vos coordonnées ou contactez-nous pour un audit gratuit au 01.49.63.44.55

DCO : Demande Chimique en Oxygène 

DBO : Demande Biochimique en Oxygène

MES : Matière En Suspension

SEH : Substances Extractibles à l'Hexane

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2017 PHEM SAS ● Groupe ORAPI

Appel

Email